05.08.2022

Série «les Descendants» : Charles de Courson, c’est la démocratie qui anoblit

Le nom et le souvenir de leurs ancêtres sont un sésame ou un embarras, une fierté ou une souffrance. Rencontres avec des individus issus de personnalités connues.

On peut ramener notre entretien avec Charles de Courson à deux catégories. Il y a les choses dont l’honorable député de la Marne déclare martialement se «foutre». Et celles qui, sans crier gare, l’ont amené au bord des larmes.

Parmi les premières, il y a l’intention qu’il nous prête de le peindre en réac de la plus triste espèce, et dont il déclare se «ficher éperdument» : «Ne prenez pas ça mal, mais les journalistes, vous pouvez dire ce que vous voulez, les gens n’y croient plus. C’est terrible, hein ? Mes électeurs votent pour moi parce qu’ils savent qui je suis.» C’est l’aplomb qu’autorisent presque trente ans de présence continue à l’Assemblée nationale, dont il est désormais le plus ancien pensionnaire. Et on peut encore élargir le cadre : «Du côté de ma mère, ils ont été parlementaires de 1789 à 1958», fait noter le Marnais.

A la Chambre, ce membre du Nouveau Centre s'illustre. Pour lire l'article : https://www.liberation.fr/portraits/charles-de-courson-cest-la-democrati...

Crédit photo : Frédéric STUCIN/Libération 

Partager :  

Autres Actualités

25/11/2022
La députée européenne centriste Nathalie Colin-Oesterlé, rapporteuse de la directive européenne sur la lutte contre les violences faites aux femmes, invite l’Union européenne, dans une tribune au « Monde », à s’inspirer du modèle espagnol, qui a fait ses preuves sur le sujet. A l’occasion de la...
21/10/2022
Trop c’est trop selon Hervé Morin. Entre la crise des carburants, symbolisée par la grève reconduite ce jeudi matin à la raffinerie Total-énergies de Gonfreville l’Orcher (Seine-Maritime), l’envolée des tarifs du gaz et de l’électricité et les crispations d’une partie des Français sur le pouvoir d’...
21/10/2022
Loïc HERVE  : « M. le Ministre, comment garantir l’accès aux aides pour toutes les entreprises sans qu’elles n’aient l’obligation d’avoir recours à des cabinets « chasseurs de primes » dont les rémunérations sont indécentes ? »   VOIR EN CLIQUANT ICI