23.10.2021

L’interminable attente des victimes de la rue de Trévise

Comme vous le savez, le terrible drame de la Rue de Trévise a touché de nombreuses victimes, dont la plupart sont encore aujourd’hui dans une situation très précaire. Dans ce drame, il y a des vies perdues, des vies brisées et des vies à reconstruire. 

Face à cette détresse et cette douleur ressentie par les victimes, il y a urgence à agir de la part des acteurs institutionnels. 

Cette semaine, Rachida DATI, Présidente du Groupe Changer Paris, le premier groupe d’opposition au Conseil de Paris est intervenue auprès d’Anne HIDALGO en lui adressant un courrier et en précisant notamment qu'«il appartient désormais à la Ville de Paris de faire en sorte de négocier avec l'ensemble des institutions concernées» et ce «en vue d'une prise en charge rapide et à la hauteur du préjudice des victimes»

L’état et la mairie de Paris doivent selon notre Présidente du Groupe Changer Paris mettre très rapidement en place « une structure pérenne de suivi des indemnisations qui implique assureurs, représentants des victimes ainsi que la mairie d’arrondissement du 9e».

 

Par ailleurs, « la création d’un fonds d’aide sociale d’urgence afin d’ adoucir la situation des victimes avant la fin de la procédure » est aussi indispensable. Ce fonds d’aide aurait pour mission d’aider à la prise en charge de certains frais que doivent supporter les victimes. 

 

La ville de Paris a confirmé à nouveau cette semaine son engagement à participer à un accord cadre en vue d’indemniser les victimes, près de 3 ans après le drame de la rue de Trévise. Cet accord cadre est demandé par les associations de victimes depuis plus de deux ans, la mairie du 9ème le réclame également. Toutefois, ce document n’est pas encore finalisé, avec l’ensemble des parties prenantes. 

 

Nous, élus locaux, nous avons un devoir de responsabilité vis-à-vis de nos habitants. Ce devoir de responsabilité passe par des dispositifs d’aide, d’assistance et de protection dans des délais rapides, lors de terribles drames, comme celui de la rue Trévise. Rachida DATI vient de nous le rappeler et je la remercie pour son intervention et ses propositions. Je tiens aussi à renouveler mon affection et mon soutien à l’ensemble des victimes et à leurs familles. 

 

Pierre MAURIN 

Chef de file @GroupeChangerParis 9ème 

Conseiller d’arrondissement.

Partager :  

Autres Actualités

05/08/2022
COMMUNIQUE - La sénatrice Catherine Morin-Desailly et le député Charles de Courson regrettent une décision unilatérale du gouvernement et l'absence de débat sur le sujet. Une décision qui "aggrave la dette publique et met en danger les missions de l'audiovisuel public." Contribution à l’Audiovisuel...
05/08/2022
L’élu de la Marne, membre du groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires (Liot), a proposé - soit où il est indiqué « auteur » par l’Assemblée nationale, précise le site - 131 amendements depuis le début de la législature. Charles de Courson en a également signé 287 en tout, dont vingt...
05/08/2022
ENTRETIEN. Le plus ancien élu en exercice de l’Assemblée nationale (depuis 1993) dresse le bilan des premières semaines d’une législature pour le moins chaotique. La seizième législature, officiellement commencée le 22 juin, au lendemain des élections législatives, s'est étirée cette fois jusqu'au...