12.12.2020

Christian Schoettl : Face au COVID, nous avons refusé de capituler pour notre marché de Noël

UN ELU - UNE ACTION

3 Questions à :
Christian SCHOETTL
maire de Janvry (Essonne)
conseiller communautaire du pays de Limours

 

>>Comment s’est préparée l’édition 2020 du marché de Noël de Janvry ?
Christian Schoettl : C’est avant tout un suspens interminable, deux mois de travail acharné d'une petite armée joyeuse qui a œuvré sans connaitre l'issue, sans savoir si toutes ces centaines d'heures de travail serviraient à quelque chose. En fait ces temps de préparation sont des temps forts, chaleureux, des aventures humaines formidables qui me font croire au père noël. 
Nous étions tous tendus vers ce rendez-vous fixé par le préfet le vendredi, à 16 heures comme point d'orgue de ces deux mois d'effort et puis, un report au lundi 16h puis la veille de l’ouverture du marché à 18 heures.

>>La préfecture de l’Essonne a profondément modifié l’organisation du marché pour autoriser la tenue de l’évènement, comment avez-vous pu vous adapter si rapidement ?
On nous a imposé de vider la cour principale de ses 17 exposants, ce fut une véritable colère en pensant à tout ce travail réduit à néant, à cette absurdie qui interdit une cour en plein air et autorise à occuper des espaces couverts, car les piétons pouvaient fréquenter la cour mais pas y acheter quoi que ce soit. La réunion avec le préfet à nécessité de tout reconcevoir, de tout déménager en une nuit malgré l'épuisement.

 «Je dois remercier»

Mais dans le fond, je dois remercier, remercier parce que cette violence, confite d'inhumanité, elle permet de nous éprouver, d'éprouver notre capacité à nous relever quand on nous met les deux genoux à terre. Merci de pouvoir mesurer cette énergie positive de tous, de tous ces gens surgis dans la nuit pour prêter main forte, ce sont des moments formidables que je souhaite à tout être humain.

 «C’est formidablement rassurant sur la nature humaine»

Ensemble, nous avons soulevé des chalets, dans la nuit, sous la pluie dans le froid, mais avec tous ces rires et ces sourires dans cette adversité. C'est juste incroyable à vivre, c'est formidablement rassurant sur la nature humaine, c'est même plus que cela : c'est quelque chose qui vous prend aux tripes et qui vous dit que, tout ce à quoi vous croyez, se concrétise au cœur d’une nuit froide et pluvieuse. Alors oui, merci de nous avoir permis de mesurer nos limites ou l'absence de limites, notre refus de capituler et à résister, merci à ces combattants du cœur 

 

>>Comment s’est déroulé l’ouverture du marché ?
A 13 heures le vendredi, tout était à peu près prêt, il a fallu en interne gérer la circulation et le stationnement, le comptage du public entrant et sortant et la distribution individuelle de gel hydroalcoolique etc… Heureusement les visiteurs étaient au rendez-vous mais avec une rare gentillesse des remerciements de cet espace heureux et lumineux au milieu de la grisaille covidienne.  

 «Notre but était de ne pas créer un cluster»

Bien sur ce n'était pas la foule habituelle, et c'était prévu ainsi et c'est même tant mieux, notre but était de ne pas de créer un cluster. La sécurité sanitaire était autrement mieux assurée que dans les linéaires des supermarchés, des centres commerciaux et je ne parle pas des métros. C’est quand même une étrangeté que l'on puisse se bousculer tranquillement dans les grandes surfaces closes avec dix fois moins d'exigences que lorsqu'un marché de vrais artisans qui font l'honneur de notre pays, essayent de survivre et que leur savoir-faire perdure, sans doute ont-ils moins de pouvoir d'influence ou de nuisance que Leclerc ou Auchan.

 

 

Partager :  

Autres Actualités

09/01/2023
Hervé Morin, président de la Région Normandie, était l'invité de France Bleu ce lundi 9 janvier 2023. Il a évoqué la réforme des retraites, l'investissement dans le nucléaire ainsi que l'avenir de la chasse. Interview. Retraites, nucléaire, chasse, trains... Le président de la Région Normandie...
06/01/2023
La France interdit désormais la vente de paracétamol en ligne pour ne pas aggraver les pénuries.   Alors que la Chine, notre principal fournisseur, prohibe l’exportation de cette molécule, notre pays est confronté une fois de plus à ses faiblesses.   Concernant le paracétamol, notre dépendance est...
25/11/2022
La députée européenne centriste Nathalie Colin-Oesterlé, rapporteuse de la directive européenne sur la lutte contre les violences faites aux femmes, invite l’Union européenne, dans une tribune au « Monde », à s’inspirer du modèle espagnol, qui a fait ses preuves sur le sujet. A l’occasion de la...