02.08.2022

Charles de Courson, l'empêcheur de tourner en rond de la Macronie à l'Assemblée

Le député centriste de la Marne, membre de la commission des Finances depuis 1993, joue volontiers le rôle de trouble-fête vis-à-vis du gouvernement en matière d'équilibre des finances publiques, rappelant régulièrement à l'ordre Bruno Le Maire. Un « électron libre » aussi libéral que républicain.

Il donne des sueurs froides à Bruno Le Maire. C'est que Charles de Courson connaît ses dossiers. Lunettes sur le nez, cheveux gris gominés, éternel costume bleu clair et cravate ajustée, le député centriste de la Marne débute son laïus, samedi 22 juillet, par les « insuffisances » que présente à ses yeux le projet de loi de finances rectificatives et n'hésite pas à taper sur les doigts du ministre de l'Économie, avec la sévérité d'un instituteur du siècle passé.

L'« attaque » est technique. « Vous avez dit ne pas vouloir, je cite, "d'un compromis qui s'achète à coups de milliards, d'un compromis qui se finance au détriment de nos finances publiques », lance Charles de Courson, l'air excédé. C'est beau. Mais, Monsieur le ministre, où est la logique quand dans le même temps vous prévoyez une hausse des dépenses publiques de 60 milliards d'euros par rapport à la loi de finance initiale pour 2022, sans aucune économie ? ».

 

Extrait de l'article : https://www.marianne.net/politique/droite/charles-de-courson-lempecheur-...

Photo : PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Partager :  

Autres Actualités

25/11/2022
La députée européenne centriste Nathalie Colin-Oesterlé, rapporteuse de la directive européenne sur la lutte contre les violences faites aux femmes, invite l’Union européenne, dans une tribune au « Monde », à s’inspirer du modèle espagnol, qui a fait ses preuves sur le sujet. A l’occasion de la...
21/10/2022
Trop c’est trop selon Hervé Morin. Entre la crise des carburants, symbolisée par la grève reconduite ce jeudi matin à la raffinerie Total-énergies de Gonfreville l’Orcher (Seine-Maritime), l’envolée des tarifs du gaz et de l’électricité et les crispations d’une partie des Français sur le pouvoir d’...
21/10/2022
Loïc HERVE  : « M. le Ministre, comment garantir l’accès aux aides pour toutes les entreprises sans qu’elles n’aient l’obligation d’avoir recours à des cabinets « chasseurs de primes » dont les rémunérations sont indécentes ? »   VOIR EN CLIQUANT ICI