03.11.2020

Charles de Courson : La fermeture des petits commerces a créé une rupture d'égalité

Ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre

Monsieur le Premier Ministre,

L’article 37 de votre décret du 29 octobre 2020 a créé une forte rupture d’égalité entre, d’une part, des Hypermarchés et des Supermarchés qui restaient ouverts tant pour leurs rayons alimentaires que pour leurs rayons non alimentaires et, d’autre part, les petits et moyens commerces non alimentaires qui étaient fermés.

Cette rupture d’égalité a suscité de vives protestations des petits et moyens commerces non alimentaires qui, au surplus, accueillent un faible nombre de clients à la fois, alors que ce n’est pas le cas pour les hypers et supermarchés.

De plus, la fermeture des petits et moyens commerces non alimentaires a fait exploser l’activité du e-commerce et ses bénéfices ; Amazon a triplé les siens. 

Or, si le gouvernement a fait voter un impôt exceptionnel de 1,5 Milliards sur les cotisations des complémentaires santé, au risque d’une forte augmentation de ces dernières, il n’a pas songé à créer un impôt exceptionnel sur les grandes entreprises du e-commerce.

Devant les nombreuses protestations, vous avez alors modifié, en catastrophe, votre décret du 29 octobre par un nouveau décret du 02 novembre publié ce matin qui interdit aux Hypermarchés, Supermarchés et magasins multi commerces de vendre des produits non alimentaires, sous réserve de quelques exceptions.

Alors Monsieur le Premier Ministre j’ai trois questions à vous poser : 

Première question : Comment allez-vous faire respecter cette interdiction dans les Supermarchés et Hypermarchés, alors que dans certains de leurs rayons les produits autorisés à la vente ou interdits à la vente sont mélangés ? Allez-vous créer des brigades de contrôles des Caddies pour vérifier que seuls des produits essentiels sont vendus ?

Deuxième question : Envisagez-vous d’autoriser les petits et moyens commerces non alimentaires de recevoir, sur rendez-vous, leur clientèle, comme mon groupe vous l’a proposé dans notre courrier de vendredi ?

Troisième question :  Envisagez-vous de créer un impôt exceptionnel sur les grandes entreprises du e-commerce ?

Charles de Courson, député de la Marne et vice-président de la Commission des Finances à l'Assemblée Nationale

 

>> Le suivre sur Twitter
>> Lui écrire
 

Relations presse : Violaine Hacke vhacke@les-centristes.fr / 06 28 41 53 55

Partager :  

Autres Actualités

09/01/2023
Hervé Morin, président de la Région Normandie, était l'invité de France Bleu ce lundi 9 janvier 2023. Il a évoqué la réforme des retraites, l'investissement dans le nucléaire ainsi que l'avenir de la chasse. Interview. Retraites, nucléaire, chasse, trains... Le président de la Région Normandie...
06/01/2023
La France interdit désormais la vente de paracétamol en ligne pour ne pas aggraver les pénuries.   Alors que la Chine, notre principal fournisseur, prohibe l’exportation de cette molécule, notre pays est confronté une fois de plus à ses faiblesses.   Concernant le paracétamol, notre dépendance est...
25/11/2022
La députée européenne centriste Nathalie Colin-Oesterlé, rapporteuse de la directive européenne sur la lutte contre les violences faites aux femmes, invite l’Union européenne, dans une tribune au « Monde », à s’inspirer du modèle espagnol, qui a fait ses preuves sur le sujet. A l’occasion de la...