09.06.2022

« Mélenchon, c’est l’outrance, la haine incarnée et l’effondrement du pays » - Hervé Morin

Invité de notre matinale, Hervé Morin est revenu sur les propos tenus par Jean-Luc Mélenchon à propos de la police. D’après le président centriste de la région Normandie, le chef de file de la NUPES, qui porte un projet « surréaliste » s’est discrédité encore plus.

« Mélenchon c’est l’outrance, c’est la haine incarnée, c’est la fragmentation à l’infini et l’effondrement économique et social du pays », a réagi Hervé Morin, président de la région Normandie, sur Public Sénat, qui n’arrive pas à « penser que le PS puisse avoir vendu son âme au point de s’associer » avec lui. « Tout son projet est surréaliste », tacle le président des Centristes, qui s’inquiète notamment des propositions économiques de la NUPES : « Il est pour l’effacement de la dette : vous dites terminé la BCE ? Vous pensez que des gens vont prêter à la France alors qu’on ne rembourse pas la dette ? Ce que propose Mélenchon c’est l’Amérique Latine et ce sont les plus pauvres qui seraient frappés, parce que les plus riches se débrouillent toujours. »

« Ne commençons pas à dire que les policiers sont des assassins »

De même sur le temps de travail, que la NUPES propose de réduire pour « partager », sur le modèle des 35h instaurées par la gauche plurielle au début des années 2000 : « Quand Mélenchon dit qu’il faut travailler moins, pour donner plus de travail à tout le monde, le problème c’est plutôt de trouver des Français et des Françaises pour travailler. Il n’y a pas un secteur où il n’y a pas de pénurie de main-d’œuvre. » Finalement, pour Hervé Morin, « tout, dans son projet, est du n’importe quoi. »

Et là où le bât blesse le plus pour le président de la région Normandie, ce sont bien ces fameux propos sur la police : « Vous ne pouvez pas revendiquer d’être le Premier ministre, d’être à la tête du pays, quand vous discréditez ceux qui sont chargés de faire respecter la loi. Chaque cas mérite une analyse judiciaire, s’il doit y avoir des sanctions, il doit y avoir des sanctions. Mais ne commençons pas à dire que les policiers sont des assassins. »

Pour revoir l'intégralité vidéo de l'interview, cliquez ici *

Source : Public Sénat - https://www.publicsenat.fr/article/politique/melenchon-c-est-l-outrance-...

Partager :  

Autres Actualités

05/08/2022
COMMUNIQUE - La sénatrice Catherine Morin-Desailly et le député Charles de Courson regrettent une décision unilatérale du gouvernement et l'absence de débat sur le sujet. Une décision qui "aggrave la dette publique et met en danger les missions de l'audiovisuel public." Contribution à l’Audiovisuel...
05/08/2022
L’élu de la Marne, membre du groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires (Liot), a proposé - soit où il est indiqué « auteur » par l’Assemblée nationale, précise le site - 131 amendements depuis le début de la législature. Charles de Courson en a également signé 287 en tout, dont vingt...
05/08/2022
ENTRETIEN. Le plus ancien élu en exercice de l’Assemblée nationale (depuis 1993) dresse le bilan des premières semaines d’une législature pour le moins chaotique. La seizième législature, officiellement commencée le 22 juin, au lendemain des élections législatives, s'est étirée cette fois jusqu'au...