07.03.2016

Tous au travail pour notre projet « France 2017-2022 » par Jean Dionis

Ne boudons pas notre plaisir. Nous venons de vivre un excellent congrès du Nouveau Centre à Vendôme les vendredi et samedi 4 et 5 mars.

La « familLes CENTRISTES » avait répondu présente à une double invitation : invitation politique de son Président, Hervé Morin et invitation amicale de Maurice Leroy, hôte de ce pays magnifique qu’est le Loir-et-Cher dont il est l’emblématique Président du Conseil départemental.

Il y avait du monde, beaucoup de monde (environ 1000 personnes sont venues à Vendôme sur ces deux jours). Il y eut de vrais débats politiques sincères, passionnés, forcément  un peu confus, mais bourrés d’envie d’agir.

Il y avait la fameuse et rare « affectio societatis », c'est-à-dire le bonheur de « faire ensemble  famille politique ».  Des personnalités centristes de premier plan : Jean Arthuis (Président de l’Alliance Centriste), Laurent Hénart (Président du Parti Radical), Louis Giscard d’Estaing sont venues enrichir de leur sensibilité nos débats et au final, après de longues discussions, il y eut des décisions souveraines de notre congrès qui fixent la ligne politique de celui-ci pour les 3 ans à venir.    

Quatre décisions ont été arrêtées par notre Congrès  que je me permets de résumer de la manière suivante :

  • Les CENTRISTES appellera à participer à la primaire sous réserve d’un accord entre l’UDI et les Républicains, sinon, il se tiendra à l’écart de la primaire,
  • Les CENTRISTES produira en liaison avec les Bâtisseurs une plateforme programmatique pour le gouvernement de la France de 2017 à 2022. Ce texte sera soumis à l’approbation d’un conseil national en septembre 2016,
  • en ce qui concerne les éventuels candidats UDI à la primaire, la règle d’or est la liberté pour les composantes, liberté pour les personnes, et Les CENTRISTES met en garde la direction de l’UDI de ne pas enfermer l’UDI dans une candidature unique et exclusive. Si tel devait être le cas, le NC réunirait un conseil national extraordinaire en septembre pour tirer toutes les conséquences de cette décision arbitraire et contraire à la logique de l’élection présidentielle en France,
  • le NC appelle à la constitution d’un nouveau parti centriste dans lequel l’UDI a toute sa place naturelle, mais qui devra rassembler tous les centristes qui auront participé à l’alternance en 2017.

Ces quatre décisions ont chacune leur importance, même si elles concernent des horizons différents : la primaire du mois de novembre 2016, l’élection présidentielle du mois de mai 2017 et la recomposition du Centre pour la période immédiatement après cette élection présidentielle. 

Nous aurons l’occasion d’en reparler en profondeur.

Mais, en ma responsabilité de secrétaire général du Nouveau Centre, je veux dès maintenant vous inviter à participer au chantier clé : celui de la production collective de notre projet politique pour la France de 2017 à 2022.

D’abord parce que si nous sommes engagés en politique, c’est bien sûr pour essayer de participer à la conquête et à l’exercice du pouvoir local, national, ou européen, mais c’est aussi pour faire progresser des convictions, défendre des valeurs en les confrontant aux réalités de la période que nous traversons.

Je veux vous proposer une méthode de travail pour arriver à notre objectif de production de notre programme politique pour la France de 2017 à 2022 et bien sûr j’attends vos critiques constructives en retour.

Je crois en effet que nous devons éviter le piège du catalogue de différentes mesures catégorielles sans cohérence globale qui, de toute façon, ne pourra prétendre à l’exhaustivité de l’action gouvernementale.

Nous devons, a contrario, interroger notre ADN politique de centriste. Nous affirmons être libéraux, sociaux et européens. Et bien, que voulons-nous en matière de poursuite de la construction européenne, de libération des énergies de notre pays et de justice sociale non pas de façon idéalisée, mais au contraire, les pieds sur terre, aujourd’hui en 2016 ?

Ce travail préalable sur notre signature politique doit être premier. Car, c’est lui qui ordonnera tout le travail que nous ferons ensuite secteur par secteur de la vie sociale et économique de notre pays.

Bien évidemment, pour le travail sectoriel, nous nous appuierons sur les remarquables travaux faits par les cercles d’experts avec qui nous sommes en relation, et d’abord, sur ceux des Bâtisseurs.

Cadrage fondateur sur nos convictions fortes, utilisation des « matériaux»  produits par les experts, nous devrions être en capacité de produire un document « martyr » au début de l’été.

Alors commencera le travail participatif au sein du Nouveau Centre où nous appellerons chaque adhérent et chaque fédération à participer par voie d’amendement à ce travail. Nous mobiliserons pour cela les moyens technologiques appropriés

Enfin nous animerons une démarche de synthèse et de sélection pour produire le document programme du Nouveau Centre à la fin de cet été. Il sera  discuté et adopté par un conseil national extraordinaire à la fin de cet été. Il sera notre position officielle dans les discussions programmatiques avec les Républicains.

C’est un travail passionnant et prioritaire pour chacun d’entre nous.

Nous avons besoin de vous !

Partager :  

Autres Actualités

19/02/2021
​Les Parlementaires Centristes ont adressé cette semaine, au Président de la République, une motion en faveur de l'introduction d'une dose de proportionnelle aux élections législatives :
19/02/2021
UN ÉLU UNE ACTION 3 questions à :Sébastien Mirgodin Conseiller municipal de Vitry-le-François (Marne) Président des Jeunes Centristes >>Pourquoi, lors du dernier Conseil municipal avez-vous défendu l’installation d’une borne de recharge ultra rapide pour les véhicules électriques ?Sébastien...
18/02/2021
Hervé Morin était l'invité du #Talk Le Figaro ce mercredi 17 février 2021.