27.02.2017

"Ralliement de Bayrou à Macron: logique et surprenant" par Philippe Vigier

La semaine dernière, François Bayrou s'est rallié à Emmanuel Macron. 

Ce choix est logique et surprenant à la fois. 

Logique parce que François Bayrou avait soutenu François Hollande en 2012 et qu'il est par conséquent normal qu'il soutienne son héritier en 2017. 

Surprenant car il y a quelques semaines seulement, Emmanuel Macron parlait de François Bayrou comme du "bruit du clapotis de la décadence" tandis que ce dernier estimait qu'Emmanuel Macron était l'hologramme des puissances d'argent et assurait qu'il était le principal responsable de la politique économique désastreuse de ces cinq dernières années. 

Surprenant car François Bayrou a pris cette décision avant même de connaître le projet d'Emmanuel Macron, dont les contours sont encore très flous. 

Surprenant enfin, car les premiers désaccords sont rapidement apparus : sur la politique familiale, qu'Emmanuel Macron ne veut pas soutenir, sur la colonisation, que François Bayrou refuse de qualifier de crime contre l'humanité ou encore sur la culture française, qui n'existe pas selon Emmanuel Macron et qui est bel et bien réelle, selon Francois Bayrou. 

Tout cela relève en réalité de la vieille politique. 

François Bayrou n'avait pas envie de conduire une quatrième présidentielle, n'étant pas assuré du résultat étant donné qu'Emmanuel Macron était sur son segment électoral. Matignon lui sera-t-il confié en cas de victoire ? Seul l'avenir le dira !  
C'est d'autant plus choquant que ce sont ces vieilles pratiques sont à l'opposées des idées que François Bayrou et Emmanuel Macron prétendent incarner. 

Faites ce que je dis, pas ce que je fais. 

Je souhaite bien du courage à François Bayrou pour défendre l'embryon de projet économique qu'Emmanuel Macron a fait connaître jeudi dernier. 

La baisse des pensions de retraites prévue pour compenser la baisse des charges des salariés et des salariées est inacceptable ! Ce n'est pas aux retraitées et aux retraites de financer les mesures électoralistes d'Emmanuel Macron. J'ajoute que l'équilibre du projet est bancal : les 60 milliards d'économies prévues sont très floues, alors que l'augmentation des dépenses de 100 milliards est, elle, bien réelle ! Ce sont les Françaises et les Français qui paieront!

Et que dire de la suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des personnes ? Comment les collectivités pourront-elles continuer de financer les services publics ? Comment cette mesure sera-t-elle financée sinon par l'augmentation d'un autre impôt ? 

Enfin, comment comprendre les reniements d'un homme qui disait il y a un an qu'il fallait absolument sortir des 35 heures, ou a tout prix faire 100 milliards d'euros d'économies, et qui ne dit plus un mot de ses mesures fortes depuis qu'il est candidat ? Il y a la un vrai manque de sérieux alors même que les cinq prochaines années seront décisives : elles seront celles du déclin ou du redressement. 

C'est pour cette raison que je soutiens Francois Fillon. Parce que son projet est aujourd'hui le seul à permettre ce redressement et le seul crédible !

Partager :  

Autres Actualités

15/01/2021
Invité de l'émission C à Vous sur France 5, Hervé Morin a dénoncé la lenteur du plan de vaccination et fait, une nouvelle fois, des propositions concrètes : "Tous les jours le gouvernement change son plan vaccinal malgré 4 mois de préparation. A chaque fois, il se trompe. Il fait encore une fois l’...
06/01/2021
Sur BFMTV, le gouvernement ne faisant toujours pas appel aux collectivités territoriales pour mettre en place la vaccination, Hervé Morin a déploré que «Le gouvernement nous considère par nature comme des ploucs et des imbéciles» Sur SUD Radio, Hervé Morin a rappelé que «Olivier Véran se félicite...
06/01/2021
INTERVIEW. Le président de Normandie tire à boulets rouges sur la lenteur du plan de vaccination et propose que les collectivités locales prennent le relais. Hervé Morin, président de la région Normandie déjà en première ligne pour dénoncer les incohérences des confinments et couvre-feux décidés...