15.04.2016

Primaire 2016 : lettre d'Hervé Morin aux élus

Lors du congrès de l’UDI du 20 mars dernier, les militants se sont exprimés dans le sens de nos attentes. Le Centre a vocation à participer aux primaires dès lors qu’un pacte majoritaire aura été conclu avec Les Républicains : sur les conditions d’organisation des primaires (transparence, déroulement du scrutin, équité des candidats), sur le socle de valeurs communes qui nous cimente ainsi que sur les priorités de la majorité quel que soit le candidat sortant des urnes (libération des énergies, reconstruction européenne, lutte contre les déficits, projet pour l’école),  sur la majorité législative qui portera le nouvel exécutif. En l’absence d’accord, nous ne devons pas participer aux primaires.

Et à ce jour, aucun accord de ce type n’a été conclu avec Les Républicains.

Dans ces conditions, j’estime aujourd’hui prématuré l’engagement de l’un d’entre nous derrière telle ou telle personnalité en lice pour ces primaires et je vous invite donc, au moins momentanément, à observer une retenue de circonstance.

Plusieurs éléments justifient à mon sens cette réserve et je souhaitais vous en faire part :

  • nous ne connaissons pas encore la liste officielle des candidats. Il est vraisemblable qu’une partie des personnalités déclarées, soit renoncera avant l’heure, soit ne disposera pas des soutiens nécessaires.
  • pour des raisons tactiques ou matérielles, plusieurs candidats restent encore très silencieux sur leur projet. Or, tout soutien de notre part doit être selon moi l’adhésion à des idées plus qu’à une personne quels que soient ses mérites.
  • les Français n’ont pas encore intégré cette primaire dans leurs préoccupations. Cette compétition n’aura lieu que dans plusieurs mois et bien d’autres soucis animent nos compatriotes. Tout soutien pour le moment n’est donc pas entendu.
  • si le souhait d’une majorité d’entre nous est de soutenir une candidature, j’estime aussi qu’un soutien groupé à un moment stratégique de la campagne sera beaucoup plus visible et efficace qu’un soutien anticipé et dispersé. Soutenir un candidat tout de suite ne sert ni lui ni Les CENTRISTES.

Ces différentes raisons justifient la position de prudence et de réserve que je vous recommande en tant que président de notre formation. Si un accueil républicain et protocolaire est ainsi normal vis-à-vis d’un candidat qui se déplacerait dans votre territoire, je ne crois pas que la participation militante à un meeting serve à ce jour les intérêts de notre parti.

En vous remerciant une nouvelle fois pour l’esprit d’équipe dont vous faites preuve et qui nous sera encore si nécessaire dans les mois à venir, je vous adresse mes plus fidèles amitiés.

Partager :  

Autres Actualités

24/07/2019
  Associée à sa collègue LR Agnès Evren, Nathalie Colin-Oesterlé, députée européenne Les Centristes, se félicite que la nouvelle Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, reprenne dans son programme une mesure phare que la liste LR/Les Centristes défendait lors de la campagne...
23/07/2019
Les 27, 28 et 29 septembre prochains, notre mouvement Territoires! organise son Université de rentrée à Nice.   Pour vous inscrire, enregistrez, remplissez et renvoyez-nous par mail (contact@territoires.org) ou par voie postale (88 rue de Varenne, 75007 Paris) le dossier d'inscription ci-dessous...
20/07/2019
Nathalie Colin-Oesterlé, député européenne Les Centristes, lance sa rubrique de vidéos visant à rapprocher le citoyen de l'Europe en décortiquant l'activité du Parlement européen. Élection d'Ursula von der Leyen, lutte contre la pollution de l'air, commission environnement... tel est le menu de...