10.04.2017

Portrait de candidat : Sonia de la Provôté

Sonia de la Provôté
1ère Maire Adjointe de Caen
Vice-Présidente de la Communauté urbaine de Caen la Mer
Vice-présidente du Conseil départemental du Calvados

Quelle femme « élue » êtes-vous ?

Élue locale depuis 2001, mon engagement politique est fondé sur la défense des habitants, de mon territoire, de ma ville, Caen. L’ancrage local a toujours guidé mon action publique. Cette action est d’abord au service des citoyens, que ce soit en accompagnant des projets améliorant leur quotidien, ou en portant une attention particulière à chaque demande individuelle. Mais elle est aussi tournée vers le souci de défendre tous les territoires, qu’ils soient ruraux, rurbains ou urbains. Caen est indissociable des territoires qui l’entourent, nos complémentarités font notre force. Il n’y a pas de petit ou de grand territoire, il y a une communauté de vie, des intérêts convergents qui font que chacun apporte à l’autre.

Je suis née à Caen, j’y ai également fait mes études et j’y vis toujours actuellement avec ma famille. Ma vie politique a fait grandir cette fierté d’appartenir à un territoire riche de son histoire, de ses qualités, riche de la volonté et de l’engagement de ses habitants.

On connait votre engagement local, pourquoi avoir voulu vous engager au niveau national ?

Après 5 ans de socialisme à la tête du pays, avec les résultats que nous connaissons, une alternance est nécessaire pour permettre à la France de se relever.

Tous les jours, lorsque je vais à la rencontre des habitants, je ressens les inquiétudes.

Je veux être un député proche des habitants, disponible.

Je veux construire pour la 1ère circonscription du Calvados en portant à « Paris » les projets et enjeux essentiels pour le développement de mon territoire : développement économique, système éducatif, système de santé avec l’enjeu fondamental de la reconstruction du CHU.

C’est pourquoi, à ce moment de mon engagement politique, j’ai pris la décision de me présenter lors des élections législatives dans la première circonscription du Calvados.

Comment envisagez-vous votre action au niveau national ?

Je suis une élue de terrain, consciente des réalités, de ce qui préoccupe les habitants au quotidien. Aussi, je considère qu’il n’y a pas d’efficacité dans l’action publique si l’on ne fonde pas son action dans la défense de son territoire et de ses habitants.

Comprendre les attentes des habitants, s’investir autant pour régler un problème personnel d’un habitant que pour faire avancer un grand dossier. C’est là la clé, c’est là ma vision de l’action publique. Car il n’y a pas de petite ou de grande action, il y a uniquement l’action publique, qui est faite de ses multiples facettes.

Que ce soient les questions d’aménagement, de solidarité, de services au public, que l’on traite du développement économique, de l’agriculture, du tourisme, à chaque fois, l’équité doit être le garant d’un mieux vivre pour chacun.

Être un élu local, c’est avoir des valeurs, ne jamais oublier pourquoi et surtout, pour qui on a été élu, encore plus dans ces temps où la confiance en les hommes politiques est profondément mise à mal.

Ce principe, je souhaite l’appliquer à l’Assemblée Nationale.

Élue députée, je resterai uniquement conseillère municipale de Caen et je me consacrerai ainsi pleinement à mon mandat parlementaire.

Partager :  

Autres Actualités

30/04/2017
05 - Hautes Alpes - 2ème circOnscription - Chantal EYMEOUD 06 - Alpes-Martimes - 3ème circonscription - Rudy SALLES (député sortant) 07 - Ardèche - 1ère circonscription - François ARSAC 13 - Bouches du Rhône - 10ème circonscription - Bruno GENZANA 13 - Bouches du Rhône - 13ème circonscription -...
25/04/2017
Mardi 25 avril, Philippe Vigier était l'invité de Politique Matin sur LCP pour évoquer les résultats du 1er tour de l'élection présidentielle.  
23/04/2017
Les Français se sont fortement mobilisés et leur verdict a été clair, désignant Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour de la Présidentielle.  J’ai soutenu François Fillon dès les primaires de la droite et du centre. Je suis déçu de son résultat car François Fillon avait le programme...