12.09.2017

Ouverture de la PMA à toutes les femmes : la réaction de Philippe Vigier

Marlène Schiappa vient d’annoncer l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée à toutes les femmes en 2018, conformément à un engament pris par Emmanuel Macron avant l’élection présidentielle.

« Je suis fermement opposé à cette évolution, que je combattrai : la Procréation Médicalement Assistée doit demeurer une réponse médicale aux problèmes d’infertilité rencontrés par des couples hétérosexuels. En aucun cas, elle ne doit être ouverte aux femmes seules et aux femmes homosexuelles.

Considérer qu’il s’agit là d’une question de « justice sociale », comme l’avance Marlène Schiappa, c’est considérer qu’il existe un droit à l’enfant, c’est sacrifier les intérêts de l’enfant sur l’autel de l’idéologie, alors que ce sont les droits de l’enfant qui doivent être notre seule boussole.

Pour cela, il est essentiel de protéger l’idée de filiation et de cesser de fragiliser la cellule familiale, autour de laquelle toute notre société et sans laquelle notre lien social serait réduit à néant.

Par ailleurs, je m’inquiète que cette évolution ouvre la voie à une autorisation de la Gestation Pour Autrui, qui constituerait une dérive inacceptable et une atteinte à la dignité humaine.

Enfin, il me semble que dans une France en crise, qui souffre, le gouvernement devrait se consacrer avant tout aux problèmes du chômage et de la lutte contre le terrorisme, et ne pas jouer les apprentis-sorciers sur des sujets aussi sensibles, susceptibles d'ajouter de la division à la division.

Je me battrai donc de toutes mes forces contre cette mesure » déclare Philippe Vigier.

Partager :  

Autres Actualités

12/09/2017
28 - Eure-et-Loir - 4ème circonscription Philippe VIGIER (Député sortant)   41 - Loir-et-Cher - 3ème circonscription Maurice LEROY (Député sortant)   51 - Marne - 5ème circonscription Charles DE COURSON (Député sortant)   59 - Nord - 7ème circonscription Francis VERCAMER (député sortant)   80...
08/09/2017
La décision du Conseil Constitutionnel, en confirmant la suppression de la pratique de la « réserve parlementaire et en maintenant « la réserve ministérielle » pose un vrai problème institutionnel. Charles de Courson avait déjà exprimé ses doutes quant à la constitutionnalité de la suppression de...
09/08/2017
Projet de loi organique pour la confiance dans la vie politique : intervention de Philippe Vigier à l’Assemblée nationale à l’occasion de l’explication de vote le 9 août 2017