06.06.2020

Nos candidats en action : Antoine Carré, chef de file à Annecy.

Chronique de campagne

"Annecy est historiquement, viscéralement centriste"
par Antoine Carré, adjoint au maire d'Annecy

 

"14 novembre 2019 : réunion de travail de l’équipe municipale programmée en début d’après-midi, un violent incendie ravage l’hôtel de ville d’Annecy. Pas de victime fort heureusement. Réagir, sauver l’essentiel, réorganiser tous les services et maintenir le service public à tout prix sont les maîtres-mots ! Un travail de Titan pour toute l’équipe.

17 mars 2020 : date de début du confinement. Réagir et maintenir le service public à tout prix sont de nouveau notre leitmotiv ! Un travail de Titan également, mais celui-là nous l’avons tous vécu. Protéger les plus fragiles, organiser les distributions de masques, maintenir la production de repas, soutenir notre économie  locale, nos agriculteurs et producteurs, alléger les charges de nos commerçants, préparer le déconfinement.

Annecy, ville touristique, a annulé tous ses évènements majeurs du printemps et de l’été de plus de 5000 personnes, et ils sont nombreux. Annecy est aujourd’hui une commune de 130 000 habitants suite à une fusion de 6 communes réussie et initiée par l’équipe en place sous l’impulsion de son maire Jean-Luc Rigaut, centriste. Jean Luc Rigaut est également Président de l’intercommunalité du grand Annecy (250 000 âmes après fusion) et Président de l’Assemblée Des Communautés de France.

Nous abordons un second tour particulier avec 4 listes issues du premier tour. La nôtre « Annecy Naturellement » ; celle d’une député Larem, Frédérique Lardet, qui a quitté son mouvement, élue dans la vague de 2017, non résidente et très inquiétée par la suppression de sa circonscription prochainement ; une liste hétérogène écolo bobo, LFI, PC et divers égarés ; et enfin une vraie liste d’opposition constructive (ex PS). La liste de l’ex député Larem, qui à dragué de l’extrême droite au centre, fusionne avec la liste écolo bobo LFI PC ! Nous sommes sur le mariage de la carpe et du lapin.

Annecy, en dehors de la carte postale, 29ème ville de France, entre l’Italie et la Suisse, est historiquement, viscéralement centriste. Avec 64% d’abstention au premier tour dans les conditions que nous avons toutes et tous vécues, notre électorat ne s’est pas déplacé. Nous sommes aujourd’hui sur une campagne de 2nd tour, alliant vie civile et politiquement recadrée sur notre électorat, le Centre et la droite républicaine, et nulle part ailleurs. Dans ce contexte de triangulaire, nous ne sommes pas en marche, nous sommes en action. Vive notre socle de valeurs politiques, vive les Territoires et vive le Centre !"

 

Antoine Carré, 59 ans, fonctionnaire, adjoint au maire d'Annecy, passionnément centriste

 

Partager :  

Autres Actualités

18/09/2020
Le sénateur centriste de Haute-Savoie est candidat à sa réélection. Entretien. Que retenez-vous de ce mandat de sénateur désormais écoulé ? Il a été très riche pour moi. Il m’a permis de m’impliquer sur un tas de dossiers. Le numérique d’abord car c’est la première responsabilité qui m’a été...
17/09/2020
Le président de la région Normandie juge que la droite conserve un espace politique pour s’adresser aux «classes populaires». Candidat à sa réélection pour les régionales? Compliqué pour le président de la région Normandie d’éluder la question: «Plutôt parti pour être candidat», a lâché Hervé Morin...
13/09/2020
4 questions à Philippe Vigier, biologiste et député d'Eure-et-Loir depuis 2007   >> A l'Assemblée nationale, vous annoncez quitter le groupe "Libertés et Territoires" pour participer à la création d'un nouveau groupe centriste, notamment avec Patrick Mignola, président du groupe Modem et...