16.11.2019

Nos candidats en action : Anne Brissaud, candidate tête de liste à Montpellier.

Anne Brissaud, 42 ans, agent général d'assurances, est conseillère municipale d'opposition de la ville de Montpellier. Candidate aux élections municipales de 2020 en tant que tête de liste, elle nous expose les principaux axes de son programme pour redonner un souffle à ce bassin de vie de 280 000 habitants.

 

Pourquoi êtes-vous candidate aux élections Municipales 2020 ?

 

Plus de 40 ans de gestion revendiquée socialiste et Montpellier est devenue la ville la plus pauvre, la ville la plus endettée, la ville aux impôts locaux les plus élevés, la ville aux loyers comparables à ceux de Paris, une ville avec une progression fulgurante des temps de déplacements (4e ville la plus embouteillée de France)… Ce n’est pas Montpellier la surdouée dont rêvait Georges Frêche, c’est plutôt le résultat de la gestion d’une génération de sous-doués. Pourtant, pendant ce même temps, Montpellier a bénéficié d’une manne permanente avec la croissance démographique la plus importante des villes de taille comparable. Ils n’ont pas su en profiter, se trompant à peu près sur tout.

 

Mais le plus grave est que depuis quelques années et particulièrement sous ce mandat, il n’y a ni de vision partagée, ni élan commun.  

 

Si vous êtes élue Maire, quelles différences significatives les Montpelliérains constateront ?

 

Tout d’abord, mon équipe municipale devra jour après jour se rappeler que les budgets, les investissements, les dépenses courantes, ce n’est pas du virtuel. C’est l’argent de tous les Montpelliérains et ils devront en rendre compte en permanence.

 

Nous concentrerons les moyens de la ville et de la métropole sur leurs compétences. Et il y a en déjà beaucoup sans vouloir aller sur celles des autres collectivités ou de l’État. Cela veut dire que la priorité sera de trouver la meilleure manière de travailler avec tous dans l’intérêt des Montpelliérains. Cela voudra dire une complète réorganisation de l’action de la commune et de la métropole.

 

Bien sûr, ce ne sera pas le grand soir ! Nous le mettrons en œuvre avec méthode et humanisme pendant la durée du mandat. Nous éviterons au maximum les coûts dus au changement de cap.

 

Est-ce qu’on peut gérer la ville de Montpellier beaucoup plus sérieusement ? Nous en sommes certains et nous le ferons.

 

Mais réduire les dépenses inutiles ou celles afférant aux compétences d’autres collectivités, ce n’est pas une fin en soi. Si nous voulons ce « tour de vis », c’est pour avoir les moyens d’une vraie politique municipale au service de tous.

 

>> La priorité centrale du programme de « Montpellier pour tous » sera de faire tout pour redonner du revenu disponible à tous les Montpelliérains en diminuant au maximum les charges de leur vie quotidienne.

 

Cette priorité se déclinera sous une valeur essentielle à nos yeux, une valeur de notre République de plus en plus menacée, « la Liberté ». Nous sommes déterminés à libérer les Montpelliérains, dans leurs initiatives, dans leurs activités. Et plus de revenu disponible, c’est plus de liberté pour faire autre chose que l’essentiel pour vivre (manger, dormir, se déplacer, élever ses enfants, payer ses impôts), c’est donner les moyens de choisir. La liberté doit revivre à Montpellier, pour tous.

 

>> Nous croyons à l’activité, au mouvement. Nous voulons que Montpellier dans tous ses quartiers soit animée, vivante, active. Pour nous, Montpellier doit devenir une ville du XXIème en devenant multipolaire sur l’ensemble de son territoire avec une mise en réseau claire et lisible pour chaque habitant, une ville à dimension humaine donc plus propre et dans laquelle on se sent plus en sécurité.

 

Pour permettre cette transformation, nous supprimerons les servitudes de hauteur qui obligent la ville à s’étendre au détriment des espaces à vivre ensemble. Nous créerons de véritables centre-quartiers, libérerons de l’espace au sol pour les mobilités et bien sûr pour enfin planter de véritables bois de ville et rattraper ainsi le retard immense de Montpellier en la matière. La ville mérite de respirer ! Notre ville mérite d’être restructurée. Aujourd’hui, nous sommes tous embêtés : automobilistes, piétions, vélocyclistes, personnes à mobilité réduites, familles…

 

C'est une révolution également dans l'urbanisme commercial de Montpellier. « Big n’est plus beautiful ». Avec le développement de l'e-commerce, la réplique sera l'animation de proximité.

 

 

Avec ce programme, il semblerait que vous proposiez de transformer la ville, c’est le cas ?

 

Tout à fait. Je suis née à Montpellier, comme ma mère, ma grand-mère et mes enfants. Mais je ne reconnais plus cette ville qui manque aujourd’hui cruellement d’humanité.

 

Nous avons un vrai projet ambitieux pour tous les Montpelliérains, c’est notre challenge et nous voulons le partager avec les Montpelliérains, c’est la raison d’être de notre liste, c’est l’ambition de « Montpellier pour tous ».

 

En humanisant l'ensemble du territoire, on agira sur la sécurité, car les habitants s'approprieront ces espaces. Nous organiserons la Mairie de manière déconcentrée, avec des Mairies et des élus de quartier (pas un élu)... Aucun espace ne sera abandonné ou hors des radars des élus, c'est aussi cela « Montpellier pour tous ».

 


Page Facebook de la liste
Page Facebook d'Anne Brissaud
Page Facebook de la fédération Les Centristes de l'Hérault

Partager :  

Autres Actualités

30/11/2019
Charles de Courson, député Les Centristes, vice-président de la commission des finances à l'Assemblée nationale, est défavorable au régime universel des retraites tel que proposé par le rapport Delevoye. Il défend l'idée d'un régime unique à point pour tous les salariés du privé comme du public...
29/11/2019
Pascaline BRISSET, 60 ans, issue de la société civile, candidate aux élections municipales en tant que tête de liste, pour Cognac, ville de 18 500 habitants au sein d’une agglomération de 70 000 habitants, 2ème ville du département Charente. Pourquoi êtes-vous candidate aux élections Municipales...
27/11/2019
  La mort de 13 militaires Français au Mali a bouleversé la Nation toute entière. Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, a tenu à réagir sur la matinale de LCI. Extraits et vidéo.   "Ce sont toujours des hommes et des femmes qui sont jeunes, souvent pères de famille, avec de jeunes enfants. Ce...