12.04.2018

Non, Monsieur Macron, presque la moitié des communes françaises ont vu leurs dotations diminuer !

Lors de son intervention télévisée le jeudi 12 avril dernier, le Président de la République affirmait que « Toutes les communes rurales, leurs dotations ne baissent pas d'un centime, si ça ce n'est pas une manière de s'engager pour le rural ! ».

Rappelons que la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) constitue de loin la principale dotation de fonctionnement de l’État aux collectivités territoriales. La répartition de ces dotations ayant cette année été profondément modifiée, presque la moitié des communes environ 16 000, voient leurs DGF diminuer. Certaines, presque une centaine, perdent même la totalité de leur DGF, et plus de 850 d’entre elles en perdent plus de 25 %.

Loïc Hervé (sénateur de la Haute-Savoie, Conseiller municipal de Marnaz, Conseiller communautaire Cluses Arve et Montagnes) ; a ainsi, à l’appui d’éléments chiffrés, donné l’exemple de son département de Haute-Savoie où : 

  • 195 communes voient leur DGF baisser en 2018
  • 76 communes voient leur DGF augmenter en 2018
  • 0 communes voient leur DGF stagner dont 9 à 0 €

Loïc Hervé a alerté Monsieur le Préfet et Monsieur le Président de l’association départementale des Maires au moment où les collectivités territoriales de la Haute-Savoie viennent de prendre connaissance des montants attribués et souvent de l’absence de corrélation avec l’évolution de leur population. 

Il a également écrit au Président de la République pour dénoncer cette injustice qui s’ajoute à d’autres mesures pénalisant fortement le fonctionnement des collectivités, à l’instar de la suppression des contrats aidés.

Partager :  

Autres Actualités

18/09/2020
Le sénateur centriste de Haute-Savoie est candidat à sa réélection. Entretien. Que retenez-vous de ce mandat de sénateur désormais écoulé ? Il a été très riche pour moi. Il m’a permis de m’impliquer sur un tas de dossiers. Le numérique d’abord car c’est la première responsabilité qui m’a été...
17/09/2020
Le président de la région Normandie juge que la droite conserve un espace politique pour s’adresser aux «classes populaires». Candidat à sa réélection pour les régionales? Compliqué pour le président de la région Normandie d’éluder la question: «Plutôt parti pour être candidat», a lâché Hervé Morin...
13/09/2020
4 questions à Philippe Vigier, biologiste et député d'Eure-et-Loir depuis 2007   >> A l'Assemblée nationale, vous annoncez quitter le groupe "Libertés et Territoires" pour participer à la création d'un nouveau groupe centriste, notamment avec Patrick Mignola, président du groupe Modem et...