07.03.2017

Le Comité exécutif des Centristes renouvelle son soutien à François Fillon

Le Comité exécutif des Centristes convoqué en session extraordinaire par son président Hervé Morin s’est tenu ce mardi 7 mars.

Les membres du Comex ont analysé la situation politique exceptionnelle de notre pays et ont notamment pris acte de la décision du Comité politique des Républicains de soutenir à l’unanimité François Fillon.

Dans ce contexte, il devenait urgent pour Les Centristes de confirmer leur position politique par rapport à l’élection présidentielle de 2017.

Deux réalités majeures façonnent la situation de notre pays, situation que nous devons regarder en vérité et lucidement :

  • d’abord l’échec de François Hollande, en tant que Président de la République, et de ses gouvernements successifs, en matière économique et sociale
  • ensuite, la poussée du Front National de Marine Le Pen qui, pour la première fois de notre histoire politique, rend possible l’accession de l’extrême droite au pouvoir.

Pour Les Centristes, le premier enjeu de l’élection présidentielle doit rester la mise en oeuvre d’une politique économique et sociale efficace en matière d’emploi et de relance de la croissance. C’est là la véritable alternance que les Français sont en droit d’exiger.

Dès le début, Les Centristes ont soutenu l’organisation des primaires qui ont donné un vainqueur incontestable : François Fillon. Respectant la règle des primaires et à l’issue de celle-ci, l’ensemble des élus de la Droite et du Centre ont soutenu la candidature de François Fillon, seul capable de conduire la Droite et le Centre à la victoire.

Les choix personnels faits par François Fillon de 1997-2013 ont pu décevoir ou choquer certains d’entre nous. François Fillon s’en est expliqué devant les français et il leur a présenté ses excuses.

L’enjeu essentiel de cette élection présidentielle est de mettre en oeuvre une véritable alternance en matière économique et sociale avec comme objectif central, l’emploi des Français.

Avec les apports de notre famille politique, cette alternance, seul François Fillon doit la porter, celle d’un libéralisme moderne, cohérent avec notre environnement international et qui, en même temps, veillera à être juste socialement.

Les Français ne doivent aucunement faire confiance aux candidats de la faillite de la France – Marine Le Pen, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon – pour inverser la courbe de l’emploi en France. Quant à Emmanuel Macron, celui-ci prolongerait le quinquennat de François Hollande dont il est le véritable héritier politique.

En conséquence, le Comité exécutif des Centristes renouvelle son soutien à la candidature de François Fillon à l’élection présidentielle de 2017. 

Partager :  

Autres Actualités

19/02/2021
​Les Parlementaires Centristes ont adressé cette semaine, au Président de la République, une motion en faveur de l'introduction d'une dose de proportionnelle aux élections législatives :
19/02/2021
UN ÉLU UNE ACTION 3 questions à :Sébastien Mirgodin Conseiller municipal de Vitry-le-François (Marne) Président des Jeunes Centristes >>Pourquoi, lors du dernier Conseil municipal avez-vous défendu l’installation d’une borne de recharge ultra rapide pour les véhicules électriques ?Sébastien...
18/02/2021
Hervé Morin était l'invité du #Talk Le Figaro ce mercredi 17 février 2021.