Hervé Morin

 

Depuis son plus jeune âge, Hervé Morin est marqué par un double attachement à la vie publique et à la Normandie.

Né à Pont-Audemer, dans l'Eure, le 17 août 1961, Hervé Morin découvre l'amour de la terre grâce à ses grands-pères, paysans et maires de leurs communes. Il apprend aussi la valeur du travail en œuvrant parfois aux côtés de ses parents, qui mènent une petite entreprise de maçonnerie.

Après des études à Caen, puis à Paris (diplôme de Sciences Po Paris, maîtrise de droit public), il devient administrateur des services de l'Assemblée nationale mais également chargé de cours à l'université Paris V.

 

Parcours politique

En 1993, Hervé Morin rejoint le Ministère de la Défense, en tant que conseiller technique chargé des relations avec le Parlement au cabinet de François Léotard. De 1995 à 1997, il est nommé chargé de mission auprès de François Léotard, député du Var et président de l'UDF.

 

En parallèle, Hervé Morin s'engage sur la voie tracée par ses grands-pères. N'ayant jamais renié son engagement local, il entre au conseil municipal d'Épaignes en 1989. Il devient maire de cette petite commune de l'Eure, au cœur du Pays d'Auge, en 1995.

Sur ces terres, il bâtit une carrière politique au plus proche des préoccupations des habitants et des intérêts du territoire.

Hervé Morin est élu député pour la première fois le 29 novembre 1998, dans la 3ème circonscription de l'Eure, à l'âge de 37 ans, succédant à Ladislas Poniatowski.

Réélu en 2002, il devient président du groupe UDF à l'Assemblée nationale, jusqu'en 2007.

Ministre de la Défense de 2007 à 2010, Hervé Morin conduit avec succès une réforme complexe et de grande ampleur au sein de nos armées. Il reprendra l'exercice de son mandat de député en décembre 2010. Il quitte l'Assemblée nationale en juillet 2016 pour se consacrer à la présidence de la région Normandie.

Il a été également conseiller régional de Haute-Normandie de 2004 à 2010 et conseiller général de 2011 à 2014.

 

Président du Nouveau Centre

En mai 2007, au lendemain de l'élection présidentielle, il crée dans la lignée de l'UDF, Le Nouveau Centre, parti de centre-droit, dont il est élu président un an plus tard, lors du Congrès fondateur du parti à Nîmes.

Fervent défenseur du respect de nos libertés fondamentales, il sera le premier à s'élever avec détermination et succès contre le fichier EDVIGE.

En 2011, Hervé Morin il est devenu co-président de l'Alliance Républicaine Ecologiste et Sociale (ARES), mouvement annonciateur de l'UDI.


En 2012, il est l'un des co-fondateurs de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) autour de Jean-Louis Borloo.


En 2014, il fonde les Bâtisseurs de l'UDI, mouvement de réflexion fédérateur au sein de l'UDI.

En décembre 2016, le Nouveau Centre devient Les Centristes.

 

Président de la Normandie

Hervé Morin n'a eu de cesse d'œuvrer à la réunification de la Normandie : il crée la première Association pour la Réunification de la Haute-Normandie et de la Basse-Normandie, dont il est élu président en 1999.

En 2015, il s'est présenté aux élections régionales et a été élu Président de la Normandie réunifiée. « Le rêve de ma vie politique : voir la Normandie réunifiée et en être le président. »

 

Bibliographie

- Arrêtez de mépriser les Français ! : Pour une société de la reconnaissance – Flammarion - 2011

- Lettre à Alma – Albin Michel - 2014