16.11.2017

Déserts médicaux : communiqué d'Hervé Maurey

Hervé Maurey, Sénateur de l’Eure, Président de la Commission de  l’aménagement  du territoire et du développement durable, a déposé un amendement instaurant un dispositif expérimental de conventionnement sélectif des médecins pour lutter contre la désertification médicale, dans le cadre de l’examen en séance publique du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 au Sénat.

Cet amendement prévoit l’application d’un principe simple  d’ « une installation pour un départ » dans les zones sur-dotées, qui ne remet pas en cause le principe de la libre installation. Ce dispositif qui existe déjà pour la plupart des professions de santé (infirmiers, sages-femmes, orthophonistes, chirurgiens-dentistes) a largement fait preuve de son efficacité.

Outre cet amendement signé par une quarantaine de sénateurs, d’autres amendements de même nature ont été déposés par des sénateurs socialistes et Les Républicains. Au total, plus d’une centaine de sénateurs ont manifesté en les cosignant leur volonté de mettre en place un système de régulation à l’installation des médecins. 

Hervé Maurey indique : « je me félicite que ce dispositif, sous une forme expérimentale ou bien pérenne, soit de plus en plus souhaité par mes collègues, quel que soit leur groupe politique, cela témoigne d’une prise de conscience ».

Hervé Maurey constate que « les mesures incitatives ont prouvé leur inefficacité, il est temps  de prendre des mesures adaptées à la situation ». Il conclut « j’espère que le Gouvernement entendra cet appel du Sénat et modifiera son plan peu ambitieux pour lutter contre les déserts médicaux qui repose sur des mesures uniquement incitatives, appliquées depuis maintenant 25 sans résultats probants ».     

Partager :  

Autres Actualités

18/04/2021
ENTRETIEN. Le président de la Région Normandie fait le point sur le climat économique de la région la plus industrielle du pays et d’évoquer son plan de relance dont le montant s'élève à un demi-milliard d’euros. LA TRIBUNE  - Il est à craindre que certains territoires mono-activité ne sortent...
10/04/2021
Les députés ont cette semaine examiné* une proposition de loi donnant droit à une fin de vie libre et choisie. Philippe Vigier, député de l'Eure-et-Loir a soutenu cette proposition et  explique pourquoi elle est est nécessaire après la loi Claeys-Leonetti en 2016. *L'examen du texte s'est déroulé...
05/04/2021
Répondant aux questions de Jean-Michel Aphatie, Hervé Morin est revenu sur les situation économique et sanitaire du pays. Il a également réaffirmé sa volonté de voir les élections départementales et régionales se tenir en juin prochain si la situation épidémiologique le permet.